Relations & Couples

Je croyais que c’était mon ami(e), il/elle m’a profondément déçu(e)

No comments

L’amitié tout comme l’amour a toujours fait couler beaucoup d’encre. Entre jalousie, déception et manipulation, on ne sait parfois plus à qui on a à faire.

Qui n’a jamais été déçu par un ami? Lequel d’entre nous ne s’est jamais senti trahi ou abandonné au moment où il en avait le plus besoin?

Non pas que ces amis là soient forcément mauvais, mais parfois à cause de notre tendance à idéaliser les relations humaines.

Quand il s’agit des personnes qu’on estime ou pour qui nous avons de l’affection, nous sommes en général « aveugles ». Or, les choses arrivent rarement par hasard.

Il y’a toujours des signes précurseurs que nous avons minimisé ou ignorés. Trop occupés à vouloir faire de la relation ce que nous voulons qu’elle soit.

L’amitié peut être une source de bonheur ou une source de souffrance.

Le chagrin s’installe parce que nous nous sommes attachés à la personne et que la désillusion est inattendue et brutale.

blackpsyJe croyais que c’était mon ami(e), il/elle m’a profondément déçu(e)
Lire la suite

Coup de cœur – Coup de raison, lequel de ces couples a le plus de chances de fonctionner?

2 comments

Tout commence par une rencontre,  ensuite on fait connaissance, puis on décide de se fréquenter ou pas. La décision de former un couple est liée aux attentes et besoins respectifs “du moment”.C’est pourquoi tous les couples ne se ressemblent pas. Ils ont chacun leur histoire, leur vécu et leur trajectoire.

Certaines personnes mettent des mois avant de s’engager, tandis que d’autres le font instantanément.

Toutefois, le temps qu’on met pour s’engager dans une relation ne préjuge en rien la réussite de cette dernière. Qu’on prenne 1 an ou 1 mois, si certaines conditions ne sont pas réunies dès le départ, les chances pour que la relation fonctionne sont sérieusement compromises.

Quels sont donc les facteurs qui peuvent influencer la réussite ou l’échec d’une relation de couple?

Pour répondre à cette question, il va falloir revenir à la base, à savoir , qu’est-ce qui nous attire vraiment chez l’autre? pourquoi veut – on se mettre avec lui/elle?

Tout individu, autant qu’il est, a une manière précise de tomber en  amour. Cette manière constitue ce qu’on peut appeler son “profil affectif”. Il repose à la fois sur ses besoins d’adultes, ses blessures d’enfance et sa maturité du moment.

blackpsyCoup de cœur – Coup de raison, lequel de ces couples a le plus de chances de fonctionner?
Lire la suite

La frustration sexuelle dans les couples: un tabou?

No comments

Si l’infidélité masculine est en général mieux tolérée que l’infidélité féminine, il n’en demeure pas moins que les femmes revendiquent de plus en plus leur droit à la satisfaction sexuelle. Que ce soit sur la toile ou dans la vie réelle, les femmes africaines brisent progressivement le tabou en osant exprimer leurs ressentis et leurs frustrations.

Les faits divers et les confessions virtuelles viennent agrémenter ces discussions par la mise en évidence de certaines conduites qualifiées de « légères ». Il suffit de faire un tour sur les forums de discussion ou les pages Facebook orientées sur le sujet pour constater une certaine frénésie dans la recherche du plaisir.

Non pas que ce soit mauvais (ce n’est absolument pas mon propos), mais tout simplement qu’à mon sens, ce phénomène est révélateur d’un problème plus profond, resté longtemps tabou dans les cultures africaines: le plaisir féminin.

blackpsyLa frustration sexuelle dans les couples: un tabou?
Lire la suite

L’évolution du sentiment amoureux. Pourquoi je crois que mon/ma partenaire a changé?

2 comments

Nous souhaitons tous vivre avec une personne qui pourra combler notre besoin de plaire et d’être aimé. Nous souhaitons partager nos joies et nos peines, nos réussites et nos échecs avec cette personne qu’on aura choisie.

Deux personnes qui se rencontrent c’est deux attentes, deux projets de vie, mais aussi deux passés et deux inconscients qui interagissent et s’affrontent. Tout n’est donc pas toujours aussi simple.
Avant de parler « sentiments » avec son/sa partenaire, il est essentiel de connaître les différentes étapes du processus amoureux.

Ce dernier peut être caractérisé par 3 grandes phases: la fusion, la différenciation et l’engagement véritable.

Seules les personnes qui arrivent à vivre la différenciation peuvent évoluer de manière positive en tant que couple.

blackpsyL’évolution du sentiment amoureux. Pourquoi je crois que mon/ma partenaire a changé?
Lire la suite

Insultes, menaces, humiliations. Etes-vous victime de violence psychologique dans votre couple?

No comments

La violence psychologique peut être considérée comme une stratégie de destruction insidieuse réalisée par une personne vis à vis d’ une autre.  Follingstand et Dehart (2000) la définissent comme « la destruction systémique de l’estime de soi ou du sentiment de sécurité d’une personne, qui survient dans des relations où il y a des différences de pouvoir et de contrôle ».

Elle n’est certes pas aussi visible que la violence physique, mais elle existe néanmoins et fait de nombreux dégâts.On peut la retrouver dans différentes situations, à savoir: à l’école, au travail ou en famille.

Lorsqu’elle est vécue au sein du couple, elle aboutit à l’installation progressive d’une relation de type dominant-dominé.

La violence psychologique est toutefois à différencier des actes isolés ou des situations conflictuelles temporaires. Elle se caractérise par la fréquence et la durée.

C’est un ensemble de comportements abusifs, intentionnels, prolongés et répétés, à l’égard d’une personne précise. Ce faisant, la victime finit par perdre totalement l’estime d’elle-même et se retrouve au fil du temps, prisonnière des sentiments comme la culpabilité, la honte, et l’angoisse.

blackpsyInsultes, menaces, humiliations. Etes-vous victime de violence psychologique dans votre couple?
Lire la suite

Il suffit d’une seule personne, pour faire de ta vie un enfer ou un paradis

No comments

Plus j’avance dans la vie, plus je me rends compte du pouvoir de nos choix. Dans cette longue traversée qu’est notre existence sur terre, très peu de choses semblent vraiment arriver par hasard. Non pas par la force de la providence, mais beaucoup plus comme une conséquence des décisions que nous avons prises et des actes que nous avons posés.

De par notre nature sociale, nous pouvons difficilement vivre sans côtoyer le monde qui nous entoure. Or, ce monde est constitué de personnes susceptibles d’avoir des intentions plus ou moins nobles à notre égard. Et même si nous en sommes conscients, il arrive fréquemment que nous nous accommodions du « danger ».

Bien qu’il soit difficile d’admettre qu’un mari, une femme, un fils, une fille, un frère, une sœur, un ami  ou une amie puisse mijoter des plans destructeurs à notre égard, cela n’en demeure pas moins vrai pour autant. Plusieurs signaux nous informent souvent des motivations réelles de ces personnes. Mais… on refuse de les voir, contribuant ainsi (sans le savoir) à ce qui pourra être notre propre chute.

Savoir choisir nos amis, partenaires, confidents ou associés, est une qualité qui sur le long terme ne peut que s’avérer bénéfique pour notre réussite et notre qualité de vie.

blackpsyIl suffit d’une seule personne, pour faire de ta vie un enfer ou un paradis
Lire la suite

Célibataire? oui, Seul(e)? non. Quelles sont les nuances?

4 comments

Dans le langage courant, on a l’habitude d’utiliser le terme « célibataire » pour désigner une personne seule. Or, le célibat est un statut qui peut recouvrir plusieurs réalités. Le dictionnaire est assez clair sur le sujet car il le définit comme « l’état d’une personne qui n’est pas mariée ».

Être célibataire ne veut donc pas dire être seul (e). Vous pouvez être célibataire mais vivre en couple, ou avoir un(e) partenaire amoureux(se) ou de circonstance.

Combien de femmes ou hommes célibataires entretiennent une ou plusieurs relations parallèles ? Je n’ai certes pas fait de statistiques sur le sujet, mais je pense qu’il doit y en avoir quand même pas mal. Il n’y qu’à observer la multiplication des amitiés « sexuelles » ou des relations de convenance. Que ce soit pour avoir un peu de compagnie, un peu de tendresse, ou tout simplement pour assouvir les besoins naturels.

Partant de ce constat donc, on peut tout à fait être célibataire et entretenir différentes formes de relations.

Les besoins évoluant avec l’âge, on peut se sentir à l’aise dans une relation platonique à un moment donné, mais rechercher une relation plus stable à un autre moment.

blackpsyCélibataire? oui, Seul(e)? non. Quelles sont les nuances?
Lire la suite

Relations amoureuses et échecs. De la nécessité d’apprendre à choisir un (e) partenaire et à gérer une relation de couple.

No comments

De nos jours, hommes comme femmes, tout le monde se plaint. Il semblerait qu’il soit devenu difficile de trouver un(e) partenaire avec qui construire sa vie. Et quand bien même on réussit à se mettre en couple, les plaintes continuent à fuser … d’une autre manière.

La banalisation de la notion d’engagement ainsi que la montée de l’individualisme (mon intérêt d’abord) poussent à la multiplication des relations éphémères ou intéressées. Tous les moyens sont bons pour se mettre à l’abri.

Au sein d’une même communauté, on se méfie les uns des autres. En cas de problèmes relationnels, les hommes  sont traités de « gigolos », de « vauriens », et de « profiteurs ». Les femmes pour leur part sont traitées de « panthères », d’araignées » ou de « matérialistes, calculatrices ».

blackpsyRelations amoureuses et échecs. De la nécessité d’apprendre à choisir un (e) partenaire et à gérer une relation de couple.
Lire la suite