Estime de soi, qu’est-ce que c’est? et comment l’améliorer?

L’estime de soit peut se définir comme l’opinion favorable que j’ai de moi-même, comment je me juge, combien je me considère valable. A ne pas confondre avec la confiance en soi qui fait plutôt référence au sentiment d’être capable ou non de faire quelque chose.

L’estime de soi concerne l’ÊTRE et la confiance en soi le FAIRE.

Les expressions courantes

  • Comment s’exprime une personne ayant une estime de soi peu élevée?
    Je ne vaux rien, je suis nul , je ne me sens pas très important, je ne m’aime pas beaucoup, les autres sont mieux que moi, je ne suis pas très intelligent, je suis moche, je ne suis pas quelqu’un de bien, etc.
  • Comment s’exprime une personne qui a une confiance en soi peu élevée?
    Je n’y arriverais jamais, j’ai trop peur d’essayer, c’est trop difficile pour moi.

Les origines d’une faible estime de soi

  • Un amour parental ou familial absent ou insuffisant
  • Les messages négatifs répétés à l’enfant ( le parent ne souligne que les difficultés de l’enfant et jamais ce qu’il fait de bien). Certains parents insultent constamment leurs enfants et les traitent d'”idiots”, de “bêtes” ou d'”incapables”
  • Le comportement des parents eux-mêmes, avaient-ils une bonne estime d’eux-même?
  • Les mauvaises expériences et les échecs de la vie
  • Les discriminations, l’inégalité, l’oppression
  • Tout ce qu’on a dit de nous et qui nous a affecté, tout ce qu’on nous a fait subir de négatif (les mots utilisés, les regards, les critiques, les insultes, les moqueries, les humiliations, le harcèlement moral, la maltraitance, la violence physique ou psychologique, le viol)

Les manifestations d’une faible estime de soi

  • S’occuper plus des besoins des autres que des siens, pour être apprécié
  • Se comparer constamment aux autres (ils/elles sont plus… que moi)
  • Chercher l’approbation de son entourage, avoir peur de dire non
  • Avoir du mal à trouver ses propres qualités
  • Avoir peur de l’échec, peur d’agir, ne pas oser prendre des initiatives
  • Etre perfectionniste
  • Se dévaloriser, se juger et s’accuser constamment
  • Ne pas s’aimer suffisamment, prendre peu soin de sa personne
  • Ne pas se défendre, laisser les autres nous traiter n’importe comment
  • Se critiquer et se positionner constamment en victime
  • Penser qu’on est une mauvaise personne ou qu’on attire le malheur

Comment améliorer son estime de soi?

  • Reconnaître qu’on n’a pas peut-être pas eu ce qu’on aurait dû avoir ( la valorisation dans le regard, les paroles et les actes de nos parents ou des adultes qui nous ont élevés)
  • Prendre conscience des conséquences sur la manière dont on se perçoit
  • Accepter son imperfection (ses qualités ET ses défauts), nul besoin d’être parfait pour être quelqu’un de bien
  • Connaître ses points forts et ses qualités et les mettre en avant
  • Se pardonner quand on a fait des erreurs
  • Ne pas prendre sur soi la responsabilité du comportement des autres, faire la différence entre ce qui dépend de soi et ce qui dépend d’autrui
  • Reconnaître ses propres limites, on ne peut pas tout savoir et tout anticiper. On a le DROIT de faire des erreurs
  • Faire une différence entre les actes (ce qu’on fait) et l’identité ( qui on est)
  • Apprendre à s’aimer quel que soit son passé et son présent
  • Parler de soi avec bienveillance et compassion, ne pas s’insulter ou se blâmer continuellement

Une bonne estime de soi permet de prendre sa place dans la vie et de s’affirmer plus facilement face aux autres. On se laisse moins marcher sur les pieds et on ne laisse personne nous faire croire ce qu’on n’est pas.

Une bonne estime de soi nous aide à reconnaître ce qu’il y’a de mieux pour nous.

Exercice

  • Aimez-vous votre image dans le miroir ou en avez-vous honte?
  • Si vous en avez honte, essayez de trouver pourquoi. Vous a t-on fait des remarques désagréables sur votre physique à un moment donné de votre vie? si oui, en avez-vous beaucoup souffert?
  • Qu’ont dit vos parents de vous quand vous étiez enfant? quels sont les qualificatifs qu’ils (ou les autres adultes de la famille) utilisaient pour vous interpeller? était-ce positif ?
  • Connaissez-vous vos qualités? ou êtes-vous focalisé(e) sur vos faiblesses/défauts/échecs?
  • Pensez-vous être un homme/une femme bien?
  • Aimez-vous la personne que vous êtes? ou auriez-vous souhaité être différent(e)?

 

Bl@ckPsy

 

Mere celibataire africaine

Laisser une Réponse

Votre adresse email ne sera pas divulguée.