Il suffit d’une seule personne, pour faire de ta vie un enfer ou un paradis

Plus j’avance dans la vie, plus je me rends compte du pouvoir de nos choix. Dans cette longue traversée qu’est notre existence sur terre, très peu de choses semblent vraiment arriver par hasard. Non pas par la force de la providence, mais beaucoup plus comme une conséquence des décisions que nous avons prises et des actes que nous avons posés.

De par notre nature sociale, nous pouvons difficilement vivre sans côtoyer le monde qui nous entoure. Or, ce monde est constitué de personnes susceptibles d’avoir des intentions plus ou moins nobles à notre égard. Et même si nous en sommes conscients, il arrive fréquemment que nous nous accommodions du “danger”.

Bien qu’il soit difficile d’admettre qu’un mari, une femme, un fils, une fille, un frère, une sœur, un ami  ou une amie puisse mijoter des plans destructeurs à notre égard, cela n’en demeure pas moins vrai pour autant. Plusieurs signaux nous informent souvent des motivations réelles de ces personnes. Mais… on refuse de les voir, contribuant ainsi (sans le savoir) à ce qui pourra être notre propre chute.

Savoir choisir nos amis, partenaires, confidents ou associés, est une qualité qui sur le long terme ne peut que s’avérer bénéfique pour notre réussite et notre qualité de vie.

Comment certaines personnes deviennent “amies avec leur ennemi”

  • Elles ne font pas attention aux signaux que leur envoient les faits
  • Elles ont peur des conflits et ne savent pas s’affirmer
  • Elles pensent que la personne en face les respecte ou les apprécie assez pour ne pas leur causer du tort
  • Elles font confiance spontanément sans prendre le temps de connaître l’autre et le laisser mériter leur confiance
  • Elles ne tirent jamais des leçons de leurs erreurs et répètent sans cesse le même comportement
  • Elles justifient toujours les actes négatifs commis à leur égard en trouvant des excuses aux responsables
  • Elles ont du mal à reconnaître qu’elles se sont trompées
  • Elles ont peur de l’échec, du regard et du jugement des autres
  • Elles veulent être appréciées
  • Elles ont une faible capacité de discernement
  • Elles sont prisonnières des liens affectifs, amicaux ou de parenté
  • Elles sont “passives” de nature

Pourtant, peu de choses arrivent par hasard

Si nous faisons l’exercice de retracer notre histoire, nous réaliserons que notre vécu est une succession d’évènements intimement liés les uns aux autres, dans une subtile relation de cause à effet. Nous y verrons premièrement les choix de nos parents ou tuteurs quand nous étions enfants. Ensuite, les nôtres une fois devenus adultes.

Nous verrons également l’impact (positif ou négatif) de ces choix sur notre parcours de vie et plus précisément sur la personne que nous sommes devenues aujourd’hui. Que ce soit au niveau de notre vie personnelle, familiale, sociale ou professionnelle.

Voilà pourquoi il est important de savoir à qui ouvrir nos portes, et sur qui les refermer.

Nous laissons parfois entrer dans nos vies des personnes qui la transformeront en échec. Pire encore, nous laissons souvent ces personnes y rester, même lorsque nous réalisons qu’elles ne nous aiment pas et qu’elles nous causent sans arrêt du tort.

Par leurs paroles, leurs comportements ou leurs actes, ces personnes dévoilent peu à peu leurs véritables sentiments à notre égard. Et bien qu’on s’écrie, s’indigne, ou se plaigne, … on ne met toujours pas de limites, on ne les fait pas sortir de nos vies. On continue naïvement de penser qu’elles changeront après une discussion sincère ou une mise au point. Quelle illusion!

Il existe des personnes fondamentalement dangereuses, qui gravitent autour de nous sous un visage amical ou bienveillant. Elles apprennent ainsi à nous connaître et à détecter nos faiblesses.  Nous nous confions souvent à elles, et elles nous divulguent des conseils et du réconfort tout en jubilant intérieurement de nos malheurs et de nos échecs. Leurs pensées contrastent fortement avec leurs comportements.

Elles sont d’autant plus dangereuses qu’elles évoluent dans le silence. Elles nous endorment avec un semblant de sollicitude ou de dévotion, et sont donc de prime abord … insoupçonnables à nos yeux.

Elles sont très patientes et attendant l’occasion parfaite pour causer notre chute définitive.

Aiguiser sa capacité de discernement

Peu importe l’attachement ou l’admiration que nous pouvons avoir pour les autres, il est important de les juger par rapport à leurs actes et non par rapport à ce que nous pensons ou ressentons vis à vis d’eux;

Tous ceux qui nous entourent ne veulent pas forcément notre bien. Tous ceux qui nous sourient ne nous apprécient pas forcément. La nature humaine étant assez complexe, on n’a pas toujours besoin de faire quelque chose pour être détesté ou haï.

Prenez toujours le temps de connaitre les gens avant de leur accorder votre confiance. Et si jamais ils posent des actes susceptibles de vous nuire, gardez vos distances. Ne leur cherchez pas d’excuses.

Prendre conscience du pouvoir de nos choix

  • Choisir ses amis, c’est choisir ses conseillers.
  • Choisir ses associés, c’est choisir l’avenir de son entreprise.
  • Choisir son emploi c’est choisir son trajet de carrière.
  • Choisir son mari ou sa femme c’est choisir la direction de son couple.

Choisissez votre monture en fonction de votre destination. Différentes personnes entreront et sortiront de votre vie. D’aucun vous enrichiront, et d’autres vous détruiront.

Soyez assez lucide pour reconnaitre les signaux d’alarme relatifs aux personnes qui vous sont proches ou qui le sont devenues avec le temps.

Aimez-vous suffisamment pour ne pas rester passif face à la perception du “danger”. Ne vous laissez aveugler ni par les liens de parenté, ni par les liens d’amitié et encore moins par les liens d’affection.

Donnez priorité à ce que les gens font, et non pas à ce qu’ils disent. Sur la durée, on pourra facilement vous mentir avec des mots, mais très difficilement avec des actes. Les intentions véritables finissant tôt ou tard par se dévoiler.

Pour changer le cours de votre vie en bien ou en mal, pas besoin d’une armée, une seule personne suffit.

Bl@ckPsy

 

 

Mere celibataire africaine

Laisser une Réponse

Votre adresse email ne sera pas divulguée.