Je croyais que c’était mon ami(e), il/elle m’a profondément déçu(e)

L’amitié tout comme l’amour a toujours fait couler beaucoup d’encre. Entre jalousie, déception et manipulation, on ne sait parfois plus à qui on a à faire.

Qui n’a jamais été déçu par un ami? Lequel d’entre nous ne s’est jamais senti trahi ou abandonné au moment où il en avait le plus besoin?

Non pas que ces amis là soient forcément mauvais, mais parfois à cause de notre tendance à idéaliser les relations humaines.

Quand il s’agit des personnes qu’on estime ou pour qui nous avons de l’affection, nous sommes en général “aveugles”. Or, les choses arrivent rarement par hasard.

Il y’a toujours des signes précurseurs que nous avons minimisé ou ignorés. Trop occupés à vouloir faire de la relation ce que nous voulons qu’elle soit.

L’amitié peut être une source de bonheur ou une source de souffrance.

Le chagrin s’installe parce que nous nous sommes attachés à la personne et que la désillusion est inattendue et brutale.

Pour être considérée comme de l’amitié, la relation doit être réciproque et basée sur de bonnes intentions.

Vous pouvez pensez que X est votre ami, alors qu’il ne voit en vous qu’une connaissance, un camarade de classe, un collègue ou un voisin.

Tous ceux qui viennent vers vous ne sont pas forcément intéressés par votre amitié.

Quelques raisons qui peuvent les motiver?

  • Vous avez une bonne écoute et vous êtes disponible, alors on vient se confier quand ça ne va pas.
  • Vous êtes prompte à aider les autres dès qu’ils se trouvent en difficulté, alors on vient vers vous au moindre problème.
  • Vous savez cuisiner, bricoler, coiffer, on vient vers vous pour obtenir ces avantages.
  • Vous avez une voiture, alors vous pouvez aider pour les déplacements.
  • Vous avez une connaissance ou une expérience qui leur est utile.
  • Vous représentez une opportunité à leurs yeux.
  • Ils ont besoin de compagnie ou de distraction.

Comment faire la différence?

Les pseudos-amitiés

Elles sont basées sur un besoin et cessent dès que celui-ci n’est plus assouvi.

  • Le besoin d’entraide ou les services rendus: on devient amis soit parce que nous pouvons nous entraider l’un l’autre, soit parce que l’un d’entre nous apporte quelque chose à l’autre.
  • Le besoin de partage: on devient parce qu’on a des points communs, on découvre qu’on aime les mêmes choses et on veut en profiter ensemble.
  • L’amitié de circonstance: on traverse les mêmes difficultés et ces dernières nous rapprochent. Mais une fois qu’on en est sorti, le lien se rompt.

Ces motivations ne sont mauvaises que si elles sont les seules raisons qui poussent les autres vers vous. Car dès qu’ils ne pourront plus avoir ce que vous leur donnez, ils disparaîtront de votre vie comme par enchantement.

La véritable amitié n’est pas utilitaire. Elle est basée sur l’affection, la réciprocité et l’échange.

Elle est le fruit d’un processus de connaissance mutuelle, d’expériences partagées, de valeurs communes et d’engagement.

Les vrais amis

  • Ils se confient l’un à l’autre parce qu’ils se font suffisamment confiance pour dévoiler leur intimité et leurs projets.
  • Ils se soutiennent parce qu’ils se sentent personnellement concernés par ce que l’un ou l’autre vit.
  • Ils partagent les bons moments parce qu’ils veulent avoir des souvenirs communs et prendre plaisir ensemble.
  • Ils sont assez matures et responsables pour communiquer en cas de crise et se pardonner.
  • Ils sont loyaux et leur soutien est inconditionnel.
  • Ils prennent soin de ne pas se causer du tort respectivement.
  • Avec le temps, ils tissent un attachement profond.

Si nous basons nos amitiés sur ce que nous apportons à l’autre ou sur ce que l’autre nous apporte, elles ont très peu de chance de durer.

Pourquoi les relations se terminent ?

  • Une inégalité s’est installée et l’un des amis a du mal à la vivre.
  • On rencontre de nouvelles personnes avec qui on a plus d’affinités.
  • On change de milieu et on se retrouve en décalage.
  • La relation est étouffante car l’un des amis est dépendant.
  • Les intérêts et besoins deviennent divergents.
  • L’envie et la jalousie s’installent.
  • On se sent trahi ou déçu et la confiance est rompue.
  • Nos attentes ne sont plus remplies.
  • L’un ou l’autre a changé

Remarques et conseils

  • L’amitié c’est comme l’amour, ça ne s’improvise pas.
  • Toute relation évolue avec le temps. Les occasions comme le mariage, la vie de couple, la vie professionnelle ou la venue des enfants peuvent déséquilibrer les liens préexistants.Il faut donc savoir réévaluer les attentes et s’ajuster.
  • N’idéalisez pas l’amitié. Soyez réaliste sur ce qu’elle peut vous apporter.
  • Ne choisissez pas vos amis à la légère. Les déceptions viennent souvent des erreurs d’appréciation. Prenez le temps.
  • Opérez une distinction claire entre les connaissances (relations périphériques), les partenaires (relations d’affaires) et les proches (relations familiales et amicales). Vous devez savoir qui est qui, ne mélangez pas tout.
  • Évitez d’entretenir des attentes trop élevées et non réciproques. L’amitié ne se quémande pas.
  • Ne vous investissez pas trop vite et de manière exagérée avec une personne que vous connaissez à peine.
  • Sachez qu’une amitié est une relation humaine et qu’elle peut vivre des crises ou se terminer.

 

Au lieu de vous plaindre que l’amitié n’existe pas et que les gens sont devenus méchants, posez-vous plutôt la question de savoir pourquoi certaines choses vous sont arrivées. Pourquoi en êtes-vous arrivé(e) là? Est-ce forcément la faute des autres? ou est-ce vous qui idéalisez la nature humaine?

Il n’y a rien de mal à reconnaître ses faiblesses. On peut ainsi s’améliorer et éviter les mêmes erreurs.

Apprenez à choisir vos amis et à mettre un terme aux relations qui vous nuisent, ou qui sont susceptibles de le faire.

Ce n’est pas parce qu’on est amis depuis 15 ans qu’il faut accepter n’importe quoi.

Ce n’est pas parce qu’on se sent seul qu’on va devenir l’ami du premier venu.

Choisir ses amis, c’est choisir son environnement, et choisir son environnement, c’est choisir qui va nous impacter.

Faites preuve de sagesse.

Bl@ckPsy

Mere celibataire africaine

2 Commentaires

  • Ahoussou Ahoussou Répondre

    Bonjour! C’est impressionnant comme analyse, j’ai fort en teneur et en densité. Bonne continuation à vous!

    • blackpsy Répondre

      Merci Ahoussou

      Et bienvenu sur mon blog!

Laisser une Réponse

Votre adresse email ne sera pas divulguée.