Je veux que ma vie change, mais … ne me demandez surtout pas de changer

A certains moments de la vie, il peut nous arriver d’être insatisfaits, malheureux ou totalement perdus. Dans ces instants troubles, notre vie ne nous convient plus et on aimerait tellement que les choses changent. Ce dont nous nous accommodions hier, devient tout à coup pénible à supporter, difficile à vivre.

Il peut s’agir d’une situation personnelle ou professionnelle, d’une relation affective ou amoureuse,  ou encore d’une expérience douloureuse vécue dans notre passé.

Toutefois, avoir envie de changer n’est pas synonyme de VOULOIR changer. L’envie se résume juste à un souhait, un désir, une espérance. Et en tant que tel, donne rarement naissance à l’action.

La VOLONTÉ par contre, est une décision qui est suivie d’un plan d’action concret. Celui qui veut vraiment changer s’en donne les moyens et est prêt à entamer la démarche qui pourra l’aider à y arriver.

L’erreur consistera à vouloir que les autres changent, ou à attendre que les choses évoluent spontanément. Sans aucun effort de notre part. On se plaint et on attend le changement que nous ne sommes pourtant pas prêts à effectuer en nous.

Beaucoup se plaignent, mais très peu veulent vraiment changer.

Pourquoi cette résistance au changement?

Les habitudes

Il est toujours difficile de se défaire des habitudes que nous trainons depuis des années. Inconsciemment, elles sont devenues comme une seconde nature et nous demanderaient forcément des efforts si on essayait de les modifier. Or, nous sommes souvent paresseux sur ce point.

La peur de l’inconnu

Changer demande de laisser ce qu’on connaît pour aller vers ce qu’on ne connaît pas. Cette décision met donc à rude épreuve le sentiment de sécurité si cher à notre équilibre psychologique. Il peut aussi arriver que le changement demande de revenir sur des choses douloureuses qu’on souhaiterait oublier. Comment va t-on réagir? et si on se sentait encore plus mal après? peut-être vaut mieux laisser les choses telles qu’elles sont.

Exemple: décider de faire la paix avec un parent qui nous a causé beaucoup de tort dans le passé. Cette décision peut s’avérer angoissante si la relation à ce parent s’est construite sur un mode conflictuel. Une fois qu’on aura fait la paix, comment seront les relations? comment se comporter dorénavant?

On peut donc tenir à nos souffrances parce qu’on les connaît et qu’on a appris à vivre avec.

La nécessité de se remettre en question

Il est quasiment impossible d’effectuer des changements dans notre vie si nous refusons de remettre certaines choses en question (nos choix, notre comportement, notre conception de la vie, nos objectifs, etc). L’ouverture d’esprit et la flexibilité sont des qualités incontournables pour envisager des alternatives plus adaptées à nos besoins.

La prise de risque

Le changement peut avoir différents impacts dans notre vie. Il peut contrarier notre entourage, créer des conflits, modifier nos conditions de vie, ou encore aboutir à un échec. La peur de perdre certaines relations ou certains avantages peut nous paralyser et nous maintenir dans une situation pourtant insatisfaisante. Ce qu’on oublie, c’est que certaines relations  se sont construites autour de notre situation ou de notre problème. Elles ne survivraient donc pas si on changeait.

Il n’est pas toujours dans l’intérêt de ceux qui nous entourent que vous changions, même si c’est à notre avantage. Et c’est d’ailleurs dans ce type de situations qu’on réalise les véritables motivations des personnes qui nous entourent.

Les avantages  – les difficultés à renoncer

Personne (aucun adulte) ne reste dans une situation dont il ne tire AUCUN bénéfice secondaire. Même les situations difficiles ou douloureuses peuvent avoir des avantages aux yeux de la personne qui les subit.

Exemple: une femme qui se laisse exploiter et maltraiter dans une relation parce qu’elle a peur de rester célibataire. L’avantage implicite est d’avoir un homme dans sa vie puisque ça fait partie de ses besoins principaux.

Le niveau d’intensité de la souffrance ou de l’inconfort

Il est nécessaire d’éprouver une souffrance ou un inconfort suffisamment élevés pour vouloir changer les choses. Tant qu’on subit et qu’on ne fait rien, c’est qu’on arrive encore à s’accommoder . C’est d’ailleurs la raison pour laquelle certains conseils sont totalement inutiles à ce stade. La personne ne souffre pas encore assez.

Tant qu’une personne ne se décide pas à mettre fin à ce qui lui pose problème, on ne pourra rien faire pour elle.

La plainte comme instrument de gestion émotionnelle

Certaines personnes aiment tout simplement se plaindre. Elles n’attendent pas des réponses et encore moins des solutions. Elles ont juste besoin d’une oreille pour répéter encore et encore ce qui ne va pas dans leur vie. Ces personnes se sentent généralement mieux après s’être confiées et après avoir exprimé leurs émotions.

Toutefois, si cette habitude ne leur coûte rien, elle est cependant très énergivore pour leur entourage. A un moment donné, ils en ont marre d’écouter encore et toujours les mêmes choses et de répéter des conseils qui ne sont jamais suivis.

Et si on décide vraiment de changer?

Une fois qu’on ressent la nécessité de changer et qu’on prend une décision ferme, il faut absolument préparer le changement.

  • Identifier précisément ce qui pose problème
  • Le reformuler avec clarté comme si nous l’expliquions à une autre personne
  • Définir la solution ou les alternatives qu’on envisage
  • Dresser une liste des voies et moyens nécessaires pour y arriver
  • Chercher les ressources et le support nécessaires
  • Élaborer un plan d’action qui pourra vous mener à votre objectif
  • Agir et persévérer

Tout au long du processus, il pourrait arriver qu’on soit découragé ou que les choses ne se passent pas vraiment comme on l’aurait voulu. Persévérez tout de même car le changement demande du temps, des efforts et de la conviction.

Ne subissez plus les situations ou les relations qui ne vous font pas de bien. Votre bien-être est de votre entière responsabilité.

C’est votre capacité d’adaptation qui vous aidera à aller jusqu’au bout des changements que vous voulez voir dans votre vie.

Et si jamais vous refusez de changer par peur du prix à payer, n’oubliez pas que toute chose a toujours un prix: laisser les choses comme elles sont ou alors les changer.

C’est à vous de choisir votre prix.

 

Bl@ckPsy

 

Mere celibataire africaine

Laisser une Réponse

Votre adresse email ne sera pas divulguée.