La dépendance affective ou le fait de compter excessivement sur l’autre pour nous rendre heureux(se)

Un amour parental absent ou insuffisant dans l’enfance est un facteur propice à la blessure d’abandon.

Pour se développer harmonieusement, un enfant a besoin de l’amour inconditionnel de ses deux parents. Si ces derniers sont absents, indifférents ou émotionnellement indisponibles, l’enfant se sentira “abandonné”, “rejeté” et mal aimé.

Il aura également du mal à développer une bonne estime de soi; Et à l’âge adulte, il est fort probable qu’il souffre de dépendance affective.
La dépendance affective peut se définir comme “la vie à travers l’autre”.
La personne qui en souffre veut “être aimée de manière inconditionnelle” par son partenaire.

Elle a un besoin avide d’attention, de reconnaissance et d’émotions fortes.En outre, elle vit dans la peur constante d’être quittée, de se retrouver seule et vide.

Comment reconnaître un dépendant affectif dans une relation?

– Il ne met aucune limite aux demandes de l’autre et accepte tout
– il se sacrifie constamment
– Il met en priorité les besoins des autres et nie complètement les siens
– Il exige un amour inconditionnel et aime en retour à l’excès
– Son bonheur dépend du comportement de son partenaire
– Il demande constamment des preuves d’amour
– En cas de conflits ou d’opposition, il pense qu’on ne l’aime plus et se met instinctivement en position de victime
– Il vit ses émotions dans l’extrême, soit c’est la passion intense, soit c’est le rejet, et sans aucun état d’âme.

Que faire si vous souffrez de dépendance affective?

– Vous devez tout d’abord prendre conscience de l’origine de votre mal. Ensuite, accepter de faire un travail de retour dans le passé.

– Apprenez également à vivre dans la réalité , aucun partenaire ne peut satisfaire toutes vos demandes.

Un bon conjoint pourra satisfaire des besoins émotionnels d’adultes, mais face à des carences affectives liées à votre enfance, il sera tout simplement démuni, impuissant. Vous lui demandez tout simplement ce qu’il n’a pas: l’amour parental qui vous a fait défaut. Or, il/elle est là pour PARTAGER votre vie, et non pour COMBLER vos manques. C’est à vous de faire un travail sur vous pour retrouver un équilibre.

-Vous n’avez besoin de personne pour vous sentir exister
Ne recherchez plus l’amour à tout prix, ne vous sacrifiez plus inutilement.Tout le monde ne peut pas vous aimer, mais certaines personnes vous aimeront pour ce que vous ETES.

-Changez votre langage intérieur
Arrêtez de vous critiquer sans arrêt, parlez de vous en bien, même quand vous faites des erreurs. Personne n’a eu une vie parfaite. Vous êtes peut-être blessé(e), mais vous restez dignes d’amour comme tout le monde. Changez ce qui est en votre pouvoir et lâchez prise sur le reste

-Apportez-vous ce dont vous avez besoin pour vous sentir heureux.
Certains de vos besoins sont autonomes. Nul besoin d’un alter ego pour les satisfaire.

Bon courage!

Bl@ckPsy

Mere celibataire africaine

2 Commentaires

  • Alexandre Répondre

    La seule personne qui compte vraiment au final, c’est nous-même. Nous pouvons faire face à cette dépendance quand nous prenons conscience qu’il faut vivre avec soi avant de vivre avec l’autre.

    • blackpsy Répondre

      Tout à fait .

Laisser une Réponse

Votre adresse email ne sera pas divulguée.